ANEGMAR N ISELMAN : texte et traduction

Extrait de:

Izlan Ibahriyen 1


2007
Cheikh Sidi Bemol : Izlan Ibahriyen
Chants des Marins Kabyles Volume 1,
CSB Productions – Rue Stendhal

Achetez le CD sur Undergroone

 

 

Anegmar n Iselman album Izlan Ibahriyen, Chants des Marins Kabyles; dessin d'Elho
Anegmar n Iselman album Izlan Ibahriyen, Chants des Marins Kabyles; dessin d’Elho

 

ANEGMAR N ISELMAN
Paroles Ameziane Kezzar
d’après Nous Irons Naviguer
Arrangement Hocine Boukella

______________________
LE PECHEUR DE POISSONS
Traduction
Fadhma Amazit Hammidchi

______________________
Ddunnit-iw d lebhur,
Ur nettwaqdaâ ara.
Dunnit-iw d lbabur
Ur nesteâfay ara.
Im’ara ffghegh di lpor
M’a yi-d-temmager nnsema,
S ubehri tettaççar
Idmaren-iw d nnefxa.Refrain :
Ama d ass ama d id
D iîij negh d asemmid,
Ghas ad ghaben yetran,
Ur y’iâarreq webrid,
La la la la la la,
Ur iy’iâarreq webrid !
Ur iy’iâarreq webrid !Ur d-lhigh d umerreh,
D anegmar n iselman,
Ur vmiâegh lerbah,
Ur vmiâegh imelyan…
Hemmlegh tamettut-iw,
T-tezzegzewt bb waman,
D wigini i d ldjennet-iw,
Djigh-awen tinna l-lexwan !RefrainKul m’ara yi-d-tehdef
Tzefzaft b wadu,
Kennugh-as tettanef,
Tettmettat deg wezru.
Im’ara d-yelhu lhal,
Tignewt m’ara d-tesfu,
Atas i s-yeqqaren :
“A ssaâd-is yerwa zzhu !”RefrainXeddmegh ur gganegh,
Ttâassagh tasennart-iw,
S id-ttawigh iselman,
Dgi d-ttawigh amâic-iw…
Mi d-jebdegh i g laqen,
A d-zzigh s axxam-iw,
And’ akken i-tettraju,
Tamaâzuzt bb wul-iw !

Refrain

Moi, ma vie c’est la mer
Dans son immensité,
Moi, ma vie, c’est la galère,
Qui vogue à jamais.
Quand je quitte le port,
Que la brise me caresse
Elle remplit ma poitrine
D’orgueil et d’allégresse.Refrain:
Qu’il fasse jour, qu’il fasse nuit,
Qu’il fasse soleil, qu’il fasse froid,
Que les étoiles aient disparu
Je ne perds jamais ma voie
La la la, la la la,
Je ne perds jamais ma voieJe ne suis pas un flâneur,
Juste un pauvre pêcheur,
Je ne cherche à prospérer,
Ni à être fortuné …
J’aime ma femme
Et le bleu des mers
C’est cela mon paradis,
Pas celui des culs-bénis !RefrainQuand la tempête se déchaîne,
Que les vagues déferlent
Je les esquive, elles se brisent
Contre les parois des pierres.
Et quand c’est le beau temps,
Que le ciel est clair
Les autres se disent
« Le veinard ! Il s’amuse ! »RefrainJe travaille, veille et veille
A la nasse que je lève,
Mon outil de pêcheur,
Mon outil de survie…
Quand j’ai pris ce qu’il faut,
Je regagne ma maisonnée,
Où m’attend bien au chaud
Ma tendre et bien aimée.

Refrain